Le papier connecté : un support (très) prometteur pour les marques

Vignette_Papier connecte

NFC¹ …3 lettres qui ne vous disent rien ? Pourtant cette technologie est déjà dans votre poche. C’est elle qui permet le paiement sans contact avec votre CB. Aujourd’hui cette technologie est en train d’investir un nouveau support : le papier. 

L’intérêt est énorme : dresser des ponts entre physique et numérique. Une (très) bonne nouvelle pour les marques qui souhaitent multiplier et optimiser leurs interactions multicanales.

 

Comment ça marche ?

Une puce extrafine, invisible, est insérée dans le papier. Il suffit de rapprocher son smartphone à moins de 10 cm du papier ou de le mettre en contact et la communication s’établit tout seule. Le principe est le même que le QR Code, mais plus besoin de télécharger d’application dédiée ni de “flasher”. La connexion est intuitive et immédiate.

Cette technologie fait enfin le lien entre monde physique et virtuel : depuis n’importe quelle publication-papier, il est possible d’accéder à toute sorte de contenu numérique. Bien-sûr cela fonctionne aussi bien avec son téléphone qu’avec sa tablette.

 

Un champ d’applications infini

Imaginons quelques applications possibles :

  • depuis un magazine de mode : commander directement un article en posant son téléphone sur la page de pub d’un annonceur ;
  • depuis un packaging alimentaire : visionner le making-of de la fabrication du produit ou accéder à des fiches recettes ;
  • depuis une carte de visite : enregistrer les coordonnées d’un prospect directement dans son carnet d’adresses, sans avoir à saisir manuellement les données ;
  • depuis une notice de meuble en kit : visionner un tutoriel de montage ;
  • depuis un flyer : liker une page Facebook ;
  • depuis une boîte de médicaments : accéder à des recommandations ou à un diagnostic en ligne
  • etc…

Business Card + (Moo)

Cartes, invitations, brochures, plaquettes commerciales, calendriers, almanachs, packaging, presse-magazine… on imagine facilement des applications concrètes à cette technologie, quelque soit le support. Pour les marques c’est l’opportunité d’offrir des expériences interactives avec leurs produits ou supports de communication. Et d’améliorer l’engagement de ses clients/utilisateurs. Surtout que chaque puce est unique, les contenus peuvent donc être personnalisés.

 

Trop beau pour être vrai ?

La technologie est fortement prometteuse. Et déjà réelle. En France, le papetier Arjowiggins a développé son propre papier connecté appelé “PowerCoat Alive”. Le fabricant s’est associé à la startup ADSP qui fait office de régie publicitaire dédiée. Les anglais de chez Moo ont eux lancé des cartes de visite connectées et on peut s’attendre à d’autres produits de “‘papeterie connectée” dans le prochains mois.

Du coté matériel, la majorité des téléphones est déjà équipée de la puce NFC¹ (la liste des téléphones compatibles est consultable ici). Les fabricants se montrent tous très enthousiastes quant aux perspectives offertes par cette technologie …tous, sauf un : Apple. La marque à la pomme semble en effet vouloir réserver le NFC¹ à sa propre solution de paiement sans contact. Papier connecté et iPhone ne sont donc pas (encore) compatibles, bien que les derniers iPhones soient tous équipés de la puce. Espérons que cela évolue rapidement. En attendant on peut toujours s’adresser aux autres utilisateurs de smartphones, les 80% “restants”. Car oui, 80% des smartphones vendus ne sont pas des iPhones². Majorité chanceuse ?

Envoyé de mon iPhone.

 

(1) : Pour “Near Field Communication”. La traduction française (peu utilisée) est : CCP  (“Communication en Champs Proche”).
(2) : Chiffres de janvier 2015. Source : Kantar WorlPanel : Android est n°1 des ventes en France avec 65,3% de part de marché, iOS d’Apple est deuxième avec 20,2% de part de marché, Windows Phone est en 3ème position avec 13% de part de marché.

 

Related Post

Written by

Designer, consultant en communication visuelle et branding, fondateur de KraftDesign.